Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Autrefois comprise comme sacrement des mourants, et alors uniquement donnée en « extrême-onction », l’onction des malades est aujourd’hui davantage entendue comme étant un sacrement de vie. Elle est une aide offerte aux personnes en état de faiblesse pour croire, aimer, espérer, en un mot, pour vivre. C´est le sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés dans les moments d ´épreuve que sont la maladie ou l’âge avancé.
La célébration de ce sacrement consiste en deux gestes forts :
– l’onction d’huile bénite sur le front et sur les mains,
– l’imposition des mains.
Consacrée par l’évêque lors de la messe chrismale annuelle, l’huile dite des malades apporte force et douceur. Elle pénètre la peau, répand sa bonne odeur, fortifie le corps. Voici les mots qui accompagnent l’onction avec l’huile sainte sur le front et dans les mains des malades :
« Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’il vous sauve et vous relève. »
Avec l’imposition des mains, l’onction rappelle l’attention et la tendresse de Jésus Christ envers les personnes malades.
L’évangile rappelle l’enracinement de ce sacrement dans la vie de l’Eglise dès l’origine : envoyés en mission par Jésus, les Douze apôtres « faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, et les guérissaient » (Mc 6,13).  L’apôtre saint Jacques invite à le recevoir en ces termes « L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur.15 Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon » (Jc 5, 14-15).
Le sacrement des malades sera donné aux personnes qui se seront préalablement inscrites à l’accueil. Elles sont conviées à un temps d’échange et de préparation le même jour, dimanche 22 mars, à 9h, salle sainte-Catherine de Sienne.