Delbrel2.jpg
Nous l’avons choisie comme témoin car, femme laïque de notre époque, très engagée au service de tous, ses frères en Christ. Elle est de ces chrétiens qui “partis de l‘amour de Dieu vers chacun de tous les hommes, ne cessent de revenir à Dieu au nom de chaque homme et de tous ”.

Madeleine Delbrêl a voulu une vie communautaire, laïque, fondée sur la prière, la réflexion et l’action sociale.

Nous aussi, nous recevons, écoutons tous ceux qui passent et essayons de répondre à leurs demandes.

Delbrel3.jpg Biographie

1904 : naissance à Mussidan (Dordogne) d’un père “ pas banal ” qui débuta ouvrier cheminot et se hissa seul dans la carrière et d’une mère de la bourgeoisie de province.

La famille est indifférente à la religion. Elle arrive à Paris, rue St Jacques

1924 : après le départ de son ami pour le noviciat des dominicains, elle va découvrir le Seigneur

1924 -1933 : à St Dominique, paroisse du 14e arrondissement, accompagnée par le père Lorenzo, elle fait du scoutisme puis avec un groupe de cheftaines, elle fonde “ la Charité ”, communauté de réflexion et de prière autour de l’Evangile

1933-1939 : “ La Charité ”s’installe à Ivry où chacune exerce un métier social. Madeleine Delbrêl est assistante sociale et travaille avec la municipalité communiste. Elles s’engagent au célibat tout en restant laïque

1939- 1944 : la guerre. Naissance de la Mission de France et des prêtres ouvriers

1945-1952 : C’est l’Evangile qui indique la route : elle démissionne de son travail à la mairie pour une vie fraternelle dans la maison de la rue Raspail. Elle ouvre l’Eglise aux non croyants

1954-1958 : réflexion sur l’apostolat et les prêtres ouvriers. Dialogue avec Rome et l’Eglise de France

1960-1963 : nombreux voyages à l’étranger, fondation d’une communauté à Abidjan.. et découvre la vie de foi de ses frères en Asie, en Afrique. Elle est sollicitée pour donner des pistes de travail pour le Concile

1964 : elle meurt brutalement

Tout au long de sa vie, Madeleine Delbrêl a écrit. Ses textes manifestent des talents poétiques et surtout une profonde vie mystique. Comme elle est pour certains l’une des personnalités spirituelles les plus importantes du XXe siècle, sa cause en béatification a été introduite à Rome en 1990.
_

Quelques phrases extraites de ses écrits
delbrel4.jpg

“ Le silence, c’est quelquefois se taire, mais le silence c’est toujours écouter. Une absence de bruit qui serait vide de notre attention à la parole de Dieu ne serait pas silence ”

La sainteté des gens ordinaires – tome VII des œuvres complètes. Nouvelle Cité 2009

“ Nous autres gens de la rue croyons de toutes nos forces que cette rue, que ce monde où Dieu nous a mis est pour nous le lieu de notre sainteté ”

Nous autres gens de la rue

“ En face de l’Evangile, ce n’est pas d’être peu nombreux qui est grave, c’est d’être immobile ou de marcher comme des vieillards ”

Indivisible amour, Centurion 1992